Direção da Agricultura e do Desenvolvimento Rural

Principales réalisations - période 2007-2011

La Direction de l’Agriculture et du Développement Rural a construit un plan d’action stratégique 2007-2010. Elle a également négocié des accords avec des institutions régionales et des projets de coopération avec des partenaires techniques et financiers.

Le Plan stratégique 2007-2010 se décline en 5 points et des résultats significatifs ont été obtenus dans sa mise en œuvre :

Harmonisation des règlementations au niveau régional

Plusieurs règlementations ont été élaborées en concertation avec les autres organisations régionales (UEMOA et CILSS). Ce sont entre autres :

  • Règlement CEDEAO N°C/REG.4/05/2008 portant harmonisation des règles régissant le contrôle de la qualité, la certification et la commercialisation des semences végétales et plants dans l’espace CEDEAO et les Règlements d’exécution associés,
  • Règlement CEDEAO N°C/REG.3/05/2008 portant harmonisation des règles régissant l’homologation des pesticides dans l’espace et les Règlements d’exécution associés,
  • Règlement C/REG.23/11/10 portant création et modalités de fonctionnement d’un Comité Vétérinaire Régional (CVR) au sein de la CEDEAO ;

Ces instruments juridiques adoptés par les instances statutaires de la commission ont pour buts de faciliter le développement des échanges commerciaux agricoles, d’assurer le contrôle de la qualité des produits échangés et de réaliser la vision 2020 de la CEDEAO « de la CEDEAO des Etats à la CEDEAO des Peuples ».

Cependant l’adoption des règlements ne suffit pas. Des dispositifs d’exécution sont en cours de finalisation au sein de la commission et dans les Etats membres.

Formulation du Plan Régional d’Investissement Agricole (PRIA)

La mise en œuvre de la politique agricole au niveau régional se réalise au travers de trois programmes mobilisateurs reflétant les priorités de la région :

  • la promotion des produits stratégiques pour la souveraineté alimentaire ;
  • la promotion d’un environnement global favorable au développement agricole régional
  • la réduction de la vulnérabilité alimentaire et la promotion d’un accès durable à l’alimentation.

Le Plan Régional d’Investissement pour la mise en œuvre des programmes mobilisateurs constitue le programme régional de développement agricole pour la période 2011-2015 et il prend en charge les dimensions régionales des politiques et programmes agricoles des 15 Etats membres.

Mise en place du dispositif de Gouvernance, de Pilotage et de suivi-évaluation de l’ECOWAP/PDDAA

La mise en œuvre de l’ECOWAP/PDDAA repose sur un dispositif institutionnel qui comprend :

  • un Comité consultatif pour l’agriculture et l’alimentation, en charge de la concertation permanente avec les acteurs du secteur,
  • un Comité Inter-Départements pour l’Agriculture et l’alimentation en charge des arbitrages sectoriels au sein de la Commission de la CEDEAO ;
  • une Agence technique pour l’Agriculture et l’Alimentation, bénéficiant d’une autonomie de gestion administrative et financière.
  • un Fonds régional pour l’agriculture et l’Alimentation, logé au sein de la BIDC.

Appui aux Etats membres pour la formulation des Programmes Nationaux d’Investissement Agricole (PNIA)

La Commission a joué son rôle intégrateur et fédérateur en fournissant un appui technique et financier substantiel aux 15 Etats dans le cadre de la coordination des processus de formulation de leur politique agricole. Ainsi, chaque Etat membre possède aujourd’hui un cadre concerté de programmation, de coordination et de suivi des interventions dans le secteur de l’Agriculture.

Définition de Programmes complémentaires au Programme Régional d’Investissement Agricole (PRIA)

Plusieurs programmes en raison de leur spécificité ont été développés pour consolider le PRIA (2011-2015). Il s’agit des programmes/ actions suivantes :

  • Définition d’un Programme de Biotechnologies et de la biosécurité,
  • Mise en œuvre la stratégie de promotion de l’utilisation des engrais en Afrique de l’Ouest,
  • Définition d’un Programme Pêche maritime, continentale et aquaculture,
  • Définition d’un Plan d’actions régional coordonnées de lutte contre la Mouche des fruits,
  • Définition d’un plan d’Actions Stratégique pour le Développement et la Transformation de l’Elevage.
  • Définition et mise en œuvre d’un cadre conjoint CEDEAO/CILSS/UEMOA, d’harmonisation des régimes fonciers ruraux,
  • Elaboration conjointe avec le CILSS/CSAO de la Charte pour la Prévention et la Gestion des Crises Alimentaires.

Le rôle de leadership, de coordination, de contrôle et de pilotage de la CEDEAO s’est ici affirmé avec une reconnaissance croissante de la part de ses partenaires.

Contrats et accords de partenariat avec les institutions régionales

La Direction de l’Agriculture et du Développement Rural a développé des accords et contrats de partenariat avec des institutions régionales guidé par le principe de subsidiarité. Plus spécifiquement, il s’agit :

  • Du Centre Songhaï : Accord de partenariat pour la formation de jeunes agro-entrepreneurs
  • Du Réseau sur les Politiques de Pêche en Afrique de l’Ouest (REPAO) : Accord de partenariat pour appuyer la CEDEAO dans la mise des politiques de pêche maritime, continentale et aquaculture

Outre ces accords de partenariat, la direction s’appuie sur des institutions régionales pour la mise en œuvre de l’ECOWAP selon les Principes de subsidiarité et de complémentarité. Ce sont entre autres : le ROPPA [1], le HUB-RURAL, le CILSS [2], CRSA, l’IFDC, le CORAF/WECARD [3], l’IFPRI [4], la FAO-régionale [5].

vendredi 23 mars 2012

Notes

[1Réseau des Organisations Paysannes et de Producteurs de l’Afrique de l’Ouest

[2Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel

[3Conseil ouest et centre africain pour la Recherche et le Développement Agricoles

[4Institut International de Recherche sur les Politiques Alimentaires

[5Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture