Direction de l’Agriculture et du Développement Rural

Projets et initiatives en cours sous l’ECOWAP/PDDAA

La Direction Agriculture et Développement Rural met en oeuvre plusieurs initiatives, projets et programmes conduisant à la souveraineté et la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest

les projets mise en oeuvre dans le cadre de l’ECOWAP/PDDAA sont nombreuses et regroupés en fonction du cadre logique de la politique agricole de l’Afrique de l’ouest.

La mise en œuvre des Programmes Nationaux d’Investissement Agricole (PNIA)

Quatorze des 15 États membres ont finalisé le processus (jusqu’à l’organisation de leur Business Meeting). Plusieurs acquis majeurs et difficultés ont été mis en relief en lien avec l’opérationnalisation des PNIA.

Au titre des acquis, on note que le processus a permis de :

  1. transformer les méthodes de planification du développement agricole,
  2. d’expérimenter et de formaliser des approches de coordination intra et intersectorielle,
  3. d’améliorer le processus de planification-budgétisation et de suivi-évaluation,
  4. de promouvoir des espaces de dialogue multi acteurs,
  5. d’améliorer l’implication du secteur privé dans le développement agricole,
  6. d’accroitre de façon substantielle les ressources budgétaires que les Etats allouent au financement des activités agricoles ;
  7. d’améliorer de façon significative la productivité et la production de certaines cultures ;

Au titre des difficultés, on peut reléver

  1. le faible niveau de fonctionnement des structures en charge de la coordination des PNIA dans certains pays,
  2. le développement d’initiatives concurrentes ou parallèles et la persistance d’interventions relevant de l’approche projet,
  3. un niveau variable et parfois insuffisant de prise en compte des problématiques dites émergentes (nutrition, changement climatique, recherche, risques de toute sorte et résilience),
  4. la faible performance des systèmes de suivi évaluation dans certains pays,
  5. des difficultés de mobilisation des ressources financières nécessaires à la mise en œuvre complète des PNIAs,
  6. la faible capacité des acteurs non-étatiques à assurer un meilleur suivi de la mise en œuvre des PNIA.

Une étude d’évaluation indépendante de l’état de mise en œuvre de l’engagement de Maputo (menée par le ROPPA [1] ) a montré que jusqu’en 2010 seuls 4 pays sur les 10 qu’il a étudiés, consacrent 10% ou plus de leur budget au financement du secteur agricole et que plus de 60 % des financements proviennent de la contribution des partenaires au développement.

Mise en œuvre du Programme Régional d’Investissement Agricole (PRIA)

Les résultats et acquis majeurs portent soit sur la mise en œuvre, soit sur la finalisation des projets dans le domaine de l’intensification de la production, de la mise en place d’un environnement favorable au développement agricole et à l’amélioration de l’accès des populations vulnérables à l’alimentation :

OS1 : Intensification agricole

Dans le domaine de l’intensification agricole (1er objectif du PRIA) ,les principales actions portent sur les programmes suivant :

  1. le WAAPP, mis en œuvre par le CORAF et financé par la Banque Mondiale,
  2. le programme des semences mis en œuvre par le CORAF et financé par l’USAID,
  3. le programme des engrais mis en œuvre par l’IFDC et financés par les Pays Bas et l’USAID,
  4. ECOAGRIS, dont la phase pilote est achevée avec le concours financier de l’Union Européenne, et
  5. le programme de promotion des chaines de valeur de l’élevage et des produits animaux.

OS2 : Promotion d’un environnement global favorable au développement agricole

Dans le domaine de la promotion d’un environnement global favorable au développement agricole (2ème objectif du PRIA), la Commission a initié :

  1. le programme de lutte contre la mouche des fruits (concours financier de l’Union européenne et l’AFD),
  2. le programme ‘’West Africa Agribusiness and Trade Promotion’’ (concours financier de l’USAID),
  3. le projet de marché régional des engrais,
  4. le PAN-SPSO & Gouvernance Vétérinaire (VET Gov) mis en œuvre par IBAR/Union Africaine,
  5. la gestion de la problématique de l’aflatoxine,
  6. la mise en réseau des laboratoires d’inspection et de contrôle de la qualité,
  7. les règlements portant sur les semences, les engrais, les pesticides, les produits vétérinaires, la biodiversité, les mesures SPC, ont été adoptés,
  8. enfin, le DAERE [2] a contribué à la ré-catégorisation des produits agro-alimentaires dans les différentes bandes du Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO et intervient dans le plaidoyer pour la prise en compte du financement de l’ECOWAP dans le cadre du prélèvement communautaire d’intégration (PCI) de la CEDEAO.

OS3 : Amélioration de l’accès des populations vulnérables à l’alimentation

Au titre du troisième objectif du PRIA, qui vise à améliorer l’accès des populations vulnérables à l’alimentation, la Commission a adopté :

  1. la Réserve Alimentaire Régionale et s’apprête avec le concours financier de l’Union européenne à entamer sa mise en œuvre,
  2. la charte de prévention et de gestion des crises alimentaires,
  3. l’initiative Faim Zéro,
  4. le programme de changement climatique avec le concours financier de la coopération suédoise,
  5. le programme d’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest, avec la France.
  6. Au plan institutionnel, l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation est désormais opérationnelle. Elle bénéficie de l’appui financier de l’USAID et de la Coopération espagnole.

La Commission de la CEDEAO a développé de nombreuses actions de coopération avec les institutions régionales (l’UEMOA, le CILSS) et les organisations socioprofessionnelles, autour de projets fédérateurs :

  1. AGIR au Sahel et en Afrique de l’Ouest,
  2. Offensive pour la relance durable de la production du riz,
  3. Réserve régionale de sécurité alimentaire,
  4. Système régional d’information agricole ECOAGRIS etc…

mercredi 14 mai 2014

Notes

[1ROPPA :Résaux des Organisations Paysannes et des Producteurs de l’Afrique de l’Ouest

[2DAERE : Département Agriculture,Environnement et ressources en Eau de la Commission de la CEDEAO


PROGRAMME HYDRAULIQUE VILLAGEOISE AMELIOREE DE LA CEDEAO

Dans le cadre de son Programme Communautaire de Développement (PCD), la CEDEAO s’est engagée à améliorer l’accès à l’eau potable et la sécurité (...)

Lire la suite


Aperçu sur le programme de renforcement de la gouvernance vétérinaire en Afrique (VET-GOV) : Acquis et perpectives

Le programme de renforcement de la gouvernance vétérinaire en Afrique (VET-GOV) a été lancé le 16 janvier 2012 à Nairobi au Kenya. La cohérence (...)

Lire la suite