Directorate of Agricultural and Rural Development

Major characteristics of agriculture in West Africa

  1. Le secteur agricole joue un rôle déterminant dans le développement économique et social de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). À la base de l’économie et de multiples enjeux sociétaux, l’agriculture est indispensable aux économies nationales (35% du PIB), à l’emploi (plus de 60% des actifs), et aux revenus. Les exportations agricoles occupent une place de choix dans les échanges extérieurs de l’Afrique de l’Ouest. Les produits agricoles constituent un des principaux vecteurs de l’intégration régionale des marchés.
  2. L’agriculture joue un rôle déterminant dans la lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire, tant au travers de l’autoconsommation des ménages agricoles, qu’au travers de l’approvisionnement des marchés de proximité et des marchés urbains des produits vivriers. À l’heure actuelle, 80% des besoins alimentaires des populations de la CEDEAO sont satisfaits par les productions régionales.
  3. Les femmes occupent une place considérable dans le processus de production, de transformation et de commercialisation des produits agricoles, mais restent peu prises en compte dans les politiques de développement et dans les stratégies de modernisation de l’agriculture. Elles sont faiblement représentées dans les organisations et les instances de concertation et négociation.
  4. Au cours des 30 dernières années, l’agriculture ouest-africaine a connu de profondes mutations. Dans un contexte de désengagement de l’État, les agriculteurs sont parvenus à s’adapter. Globalement la croissance de la production a suivi l’accroissement démographique. Mais cette croissance repose sur un modèle de production extensif, à faible productivité, consommateur de ressources naturelles et rémunérant faiblement la main d’oeuvre.
  5. Les agricultures des États membres de la CEDEAO sont très diversifiées et très complémentaires entre elles, en raison des conditions agro climatiques et des spécialisations agricoles. Les États membres de la CEDEAO disposent d’un potentiel considérable en terres cultivables, espaces pastoraux, en eau et en ressources humaines.
  6. Ce potentiel offre à l’Afrique de l’Ouest la capacité de répondre aux besoins d’une population en croissance rapide qui devrait atteindre près de 500 millions d’habitants en 2030.
  7. La crise induite par la hausse mondiale des prix des produits alimentaires en 2007-2008 a montré l’importance de fonder la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest sur l’exploitation de son capital productif. Cette option permet simultanément de contribuer à la croissance économique et la réduction de la pauvreté — qui reste la principale cause de la faim —, et de sécuriser les approvisionnements des États Membres de la CEDEAO tout en réduisant leur dépendance extérieure.

Friday 23 March 2012