Direction de l’Agriculture et du Développement Rural

Financement à long-terme du secteur agricole pour une croissance soutenue, la réduction de la pauvreté et la sécurité alimentaire

Le niveau de financement exigé pour atteindre les objectifs de croissance et de réduction de la pauvreté tels que discuté dans la Brochure 2 (Croissance agricole, réduction de la pauvreté et sécurité alimentaire : Performance récente et perspectives) est calculé sur la base des relations entre le taux de croissance du PIB agricole et le taux de pauvreté d’une part, et entre le niveau de financement du secteur agricole et le taux de croissance du PIB agricole d’autre part.

Ces estimations tiennent également compte du niveau de financement du secteur non-agricole ainsi que du PIB non-agricole. Les résultats indiquent qu’une croissance de 1% du PIB agricole contribue à une réduction de 1,8% de l’incidence de la pauvreté au niveau national et de 1,7% dans le milieu rural.

Quant à la relation entre les dépenses agricoles et la croissance agricole, une augmentation de 1% des dépenses agricoles augmentera le taux de croissance du secteur de 0,25% ; ce qui est inférieur à la valeur moyenne de 0,37% pour l’ensemble de l’Afrique.

Les projections à long-terme sont réalisées en utilisant l’élasticité estimée pour le Mali ainsi que la valeur moyenne pour l’ensemble de l’Afrique ; la première est considérée comme faible élasticité alors que la moyenne africaine représente l’élasticité élevée.

samedi 24 mars 2012